Tout un challenge

Articles tagués “biberon

Loin de toi

Tu es si petit mais tu grandis si vite.

Cette semaine fut difficile pour toi, comme pour moi. Te laisser la journée, les journées loin de toi. Te savoir inquiet, ne pas pouvoir te rassurer. Ecouter tes cris, incapable de t’aider. Tant de changement pour toi, durs à comprendre et intégrer. 

On a du te faire découvrir le gout du fabriqué, te faire boire mon lait dans ce biberon, ce récipient si différent. Pas inné de changer sa façon de manger tout d’un coup. Dur de comprendre comment faire pour suctioner un peu de ce breuvage qui te plait. J’ai du insister, ma joue contre ta joue, te murmurant des mots doux pour te rassurer, alors que la tetine envahissait ta langue, ton palait, ta bouche. Et tu avais faim. Et rien n’était comme avant. Et puis tu as compris. Au lieu de mordiller l’enbout, tu l’as pris en pleine bouche, ouvert un peu tes lèvres, et j’ai senti tes joues se creuser, ton visage ressembler à celui d’un bébé qui boit au biberon. Tu avais faim et tu as mangé. Je t’ai encouragé. Chaque jours un peu plus. Je crois que c’est gagné. Bravo mon petit.

Une étape pour toi, mais aussi pour moi. Tu es si petit et l’on doit déjà se séparer. Te savoir angoissé, avec des étrangers qui doivent apprendre ton rythme, tes signes, tes indications. J’imagine que tu vas bien. Mais alors on m’apprend que tu pleures à chaudes larmes, que tu hurles toute la journée. A croire que c’est encore plus dur pour toi d’être tout seul, loin de moi. Alors les larmes me coulent aussi et je m’en veux de ne pouvoir faire autrement, de ne pas pouvoir te tenir la main toute la journée pour t’aider à grandir, plus vite, comme il faudrait apparemment. Je m’en veux de ne pas pouvoir te blottir dans mon coup et t’aider à t’endormir doucement dans cette maison nouvelle. 

Je saute dans la voiture, quitte mon travail au milieu de la journée, terrorisée à l’idée que tu hurles de fatigue, que tu m’appelles de toutes tes forces. Et je te prend contre mon coeur, je te sourie, je te donne du courage. Tu luttes contre toi même, contre la vie si injuste. Pourquoi doit on séparer l’enfant de sa mère si tôt ? Parfois je ne comprend pas notre société…

Tu t’endors, un peu, tremblant, exténué. Je reviendrais en fin de journée, tous les jours, ne t’inquiete pas. Et tu me souriras, tu auras presque oublié ton chagrin. La journée se terminera, l’un contre l’autre, allongés, au sein. Je verrai tes yeux d’amours et tes lèvres me sourire, béas et heureux. Et demain tu auras grandis.

Courage Mon P’tit Bout ! La vie est un chemin parfois incompréhensible, mais les moments difficils sont rapidement occultés par ces moments de tendresse et de joie desquels ils faut profiter.

Je t’aime.

Ta maman

Publicités

Stp, prend ce bib’ !

Reprise du travail lundi dernier, ya 2 jours, dur dur…

Dur parce que Mon P’tit Bout ne fait toujours pas ses nuits… C’est peut etre de ma faute. C’est vrai que c’est bien pratique de lui donner le sein allongé sur le canap’ ouvert dans sa chambre… Qu’on s’y endort tous les deux… Mais du coup, toutes les 3h ou même toutes les heures en fin de nuit, il va reclamer le sein, surement pour se rendormir… Je l’ai surpris d’ailleurs à garder le sein plusieurs heures dans sa petite bouche, bien endormi par ailleurs ! Ca le rassure, c’est clair. Mais moi j’aimerai bien qu’il se rassure avec son doudou plutot, et qu’il profite de ces heures de dodo pour dormir vraiment, grandir parait il, en continue, sans faire pipi toutes les 3h….

J’ai commencer « Le sommeil, le reve et l’enfant » de Marie Thirion. J’ai sauté le debut pour aller directe au chapitre sur « mon enfant ne fait pas ses nuits parce qu’il veut s’endormir au sein« . J’espere reussir à le rassurer autrement tres vite afin qu’il puisse enfin trouver son equilibre la nuit.

Enfin la vrai difficulté de ces 2 premiers jours de reprise, ce n’est pas l’allaitement la nuit… C’est le biberon le jours ! Parce que Mon P’tit Bout, il n’aime pas ça du tout… On avait bien essayé, 2 ou 3 fois, de lui donner le bib’ à la maison. Super Papa avait tenté, sans grand succès… Et ben chez nounou, c’est pas beaucoup mieux! Enfin si, ce matin il a quand meme pris 60ml, alors que la veille c’etait seulement 40ml. Mais pour nounou c’est la catastropohe… Il pleure toute la journee... Elle est obligé de le porter constamment, et malgré ça il hurle à la mort quand elle tente de lui ingurgiter quelques goutes de mon précieux beuvrage qu’il aime pourtant tellement par ailleurs.

Mon doc’ m’a dit qu’il fallait etre patient. Que c’est beaucoup de changement pour un petit bout, et qu’il va s’habituer, qu’il faut persévérer. C’est vrai que ça ne fait que 2 jours qu’il est gardé… Faut être patient! Mais nounou elle m’a annoncé qu’elle prefererai que je ne le ramène qu’une fois qu’il s’est habitué au bib’ ! « Prenez 1 semaine de vacances pour qu’il s’habitue et puis revenez apres ! »

Pas glop.

Pour nounou c’est pas facile de devoir le porter tout le temps, l’entendre hurler comme ca (surtout qu’il ne dort pas beaucoup du coup non plus), alors qu’elle devrait aussi s’occuper d’un autre p’tit bout de 1 an qu’elle commence à garder. Mais de là à renoncer si vite… Qu’elle angoisse pour moi !

J’avoue qu’avec la fatigue accumulée (pas facile d’enchainer les nuits hachées avec le levé, le boulot, les largages/recupérages du P’tit Bout, la cuisine le soir, …) j’ai carrément craquée en arrivant chez moi ce soir… Maintenant calmée, je me dis que peut etre c’etait beaucoup attendre que d’esperer que Mon P’tit Bout prenne le bib’ chez nounou… Demain j’essaye de lui donner moi même, avec beaucoup d’amour et des mots doux. Ce soir je prepare les bib’s pour demain. Et je dors tôt. Comme ca j’aurai la patience necessaire pour l’aider demain !

Objectif : lui faire prendre un rythme pour les repas et les siestes, lui faire prendre plus que 60ml, et dormir pendant ses siestes !

Coté biberon Mon P’tit Bout teste depuis le début le Doddie. Je l’ai montré au magasin pour bébé du coin où ils m’ont dit que c’etait tres bien pour commencer avec un bib’, qu’il fallait persévérer. Moi qui m’étais rendu au magasin pour dévaliser le stock de bib’s qui séduiraient Mon P’tit Bout, je suis rentrée chez moi avec mes miens…. Pourtant on m’a conseillé plusieurs bib’s depuis : les AVEN,  les Tommy Tippee et les Nuby. Désespéré je cours demain au magasin pour tous les acheter et je passerai ma journée à les tester ! Yeah ! J’ai aussi passé commande de la SOFT CUP de MEDELA. Ca sera mon dernier recours…

Il parait que c’est pas seulement la tétine qui énerve Mon P’tit Bout… C’est que la tété represente pour lui aussi le rapprochement avec sa maman. Tendrement blotti contre ma peau il se sent rassuré. J’espère que ma douce voix l’aidera à lui faire accepter ce biberon ! En attendant, rêvons positif et reprenons des forces !