Tout un challenge

Articles tagués “9 mois

Visite de routine : 9 mois

Quand j’ai commencé à être maman, je ne savais pas trop comment ça allait être, ce qu’il fallait faire. J’avais eu peu d’expérience avec des bébés, et encore moins des nouveaux nés. De nature anxieuse, les premières visites de la sage femme puis de la puéricultrice, chez nous, m’ont bien rassurées. Comment le laver, est ce qu’il mange assez, est ce qu’il dort assez, est ce normal, … ? Questions de maman n’y connaissant rien !

Ce que je regrette c’est de n’avoir pas rencontré de personne qui m’explique qu’être maman c’est avec son coeur et que c’est en suivant sont instinct qu’on y arrive le mieu. Le plus dur à appréhender ce sont les hurlementspleurts de fin de journée le(s) premiers mois, lors que t’en peut plus vers 21h, que c’est le soir ou Super Papa est au sport et que toi t’as pas pu dormir depuis 3 jours… Pétage de câble assuré. Heureusement ca passe. Tout passe il parait.

Une chose de rassurante c’est la visite mensuelle chez le pédiatregénéraliste-celui qui d’après les pages jaunes se trouve prêt de chez toi et qui a bien voulu accepter une nouvelle patiente. T’arrives avec ta liste de 1000 questions, et t’espère entendre les plus doux mots t’expliquant par A+B la vie de maman, le comportement de ton bébé, et tout ce qui va arriver les 30 prochains jours. Sauf que ca ne se passe pas vraiment comme ca. Quelques questions sur l’allaitement/les siestes/les nuits. Surprise « Ah non il ne dort pas ? », « Il mange toutes les heures parfois ? » Tu ressors de là à moitié rassurée (« ok, c’est pas grave si il secoue la tete pour s’endormir… ouf« ) à moitié complexée de ne pas faire comme tout le monde…

Nous n’avons pas trouvé de pédiatre : plus de place, plus de place… Mais nous avons eu la chance que cette généraliste trouvée dans l’annuaire (pas facile d’avoir un bébé dans une nouvelle ville quand on ne connait personne) est relativement humaine et donc rassurante. Ce qu’il me faut 🙂 Alors quand pour mon RDV du 9e mois (mais pourquoi à ton besoin de ses RDV d’ailleurs ?? Juste pour nous rassurer ??) j’entend sur son répondeur « vacances […] » encore 1 semaine… ma curiosité l’emporte (combien de kg depuis la dernière fois ? quelle taille ?) et je prend RDV chez le doc de coin, jeune papa, mais plutôt spécialisé dans le sport. Seul rdv possible en fin de journée (arg, Mon P’tit Bout sera crevé) mais bon, on prend quand même, surtout que Super Papa pourra être là aussi.

Pas de chance, une urgence, et donc on passe presque 1h en retard… Du coup le Doc’ est stressé, et la visite expédiée. « Vous pouvez lui mettre une couche, j’ai d’autre patient apres » … Même pas le courage de lui expliquer que notre P’tit Bout fait pipi avec nous au toilette quand il demande… Pas le temps de lui parler de comment on va, ni de comment se passent les journées, les nuits… Pas le temps de partager nos inquiétudes… Frustés. On a quand meme demandé si il pouvait mangé des fruits à pleine dents.

  • « Non, il n’a pas de dents »
  • « Mais il le fait… il croque et mange… Peches, bananes, melons, pasteques, … Il adore les prendre dans ses mains et enfourner ca dans sa petite bouche ! »
  • « Ecrasez »
  • Je capitule… 

C’est dans ces moments là qu’on valorise son Doc’ habituel ! C’est pas l’extase mais au moins elle sait m ‘ecouter et me redonner confiance !

Super Papa me demande si je veux qu’on aille revoir l’autre quand les vacances sont terminées. Ben en fait c’est pas vraiment necessaire… Mon P’tit Bout il a la peche, il n’est pas malade, il court presque seul à 9 mois. Il dort, il sourie, il tape dans ses mains, joue avec nous, mange (parfois plus que d’autre), dort (parfois 6h d’affilés), sieste, crapahute. J’ai cas le regarder pour me rassurer : tout se passe bien !

C’est sur que des RDV expéditif comme celui qu’on a subiteu ca n’est pas agréable. Heureusement qu’il n’y a rien de grave ou de caché ! Mais finalement, on n’a peut etre pas besoin de tous ces RDV…

À quoi servent ils à part remplir une feuille de stat’ qu’on doit envoyé quelque part ??

Ca me fait  penser qu’en ce moment je réflechis si il faut vraiment qu’on continue à infliger au corps de notre petit tous ces vaccins… Ah mais ca, c’est pour un autre billet !