Tout un challenge

Articles tagués “bebe

Boire ou conduire

Ya un an, on m’aurait dit « Boire ou conduire ? Faut choisir ! » j’aurai répondu sans hésiter « Boire bien sur ! » Ya un an je ne savais pas que j’etais enceinte 😛

Aujourd’hui cette question prend une toute autre tournure… Celui qui boit c’est Mon P’tit Bout, et moi je conduis. Alors si en démarrant celui-ci ne se calme pas, si ses hurlements retentissent et me font perdre la tête, moi je ne peux plus faire ni un mètre : obligée de m’arrêter sur le coté, de le prendre dans les bras jusqu’à ce qu’il se calme, s’endorme, tête… Pour moi, pas possible de conduire avec Mon P’tit Bout qui pleure !

Là ou il a fallu réfléchir un peu plus, c’est quand c’est au tour de Super Papa ou Super Grand Maman de prendre le volant, moi à l’arrière avec Mon P’tit Bout dans son couffin. Sur des longs trajets par exemple, lorsqu’il pleure pour manger. J’imagine qu’il y a 2 écoles :

  • Ceux qui laisse pleurer en cherchant au plus vite une aire de repos pour enfin rassurer leur P’tit Bout aux creux de leur épaule une fois leur véhicule stabilisé;
  • Et ceux qui, alors que les roues tournent à plein régime, decident malgré cela de prendre leur P’tit Bout dans les bras pour le bercer, ou lui donner à manger.

Je suis de la 2e ecole car conduire avec des hurlements ne peux qu’augmenter la probabilité de faire un accident selon moi… Et puis pourquoi aurait-on une telle malchance que d’avoir un accident pendant ces 10 min de consolation alors qu’on n’a jamais d’accident par ailleurs ? Vous me direz qu’il ne faut qu’une fois… C’est pas faux… Quoi qu’il en soit, quand c’est pas moi qui conduit, pour l’instant c’est souvent « boire et conduire ».

J’imagine que quand Mon P’tit Bout sera plus grand et qu’il pourra voyager assis, admirer le paysage, les montagnes, les vaches, que cette question ne sera plus d’actualité… Fini l’alcoolémie et la conduite sans ceinture, les haltes casse-dalles seront bien reglées ! Enfin j’imagine !

Et vous ? Plutôt boire ou conduire ?

Publicités