Tout un challenge

Articles tagués “couches

L’HNI, ou comment répondre au mieu aux besoins de son enfant

J’aurai mis 1 mois à publier cet article ! Faut vraiment que je me bouge les doigts pour tapoter toutes mes idees plus regulierement… Toutes ces envies d’écriture qui restent dans ma tête, trop longtemps… Aller, on se motive ! Ici un petit article qui prend de plus en plus de place dans mon quotidien 🙂

J’ai entendu parlé de l’HNI il y a 3 mois, sur un autre blog ici. Interpelée j’ai tout de suite cherché à comprendre mieu de quoi il retournait. J’ai suivi les liens, lu des discussions. Aujourd’hui, je suis sur un group facebook où les mamans parlent de leur quotidien relatif à l’HNI, je lis des blogs sur l’HNI, mais surtout j’en parle et j’essaye des que j’ai la tête à ca, de plus en plus !

L’HNI qu’est ce que c’est ? Je dirais que c’est une facon de vivre. De la meme maniere qu’un enfant va s’exprimer pour dire qu’il a faim, qu’il a besoin de dormir ou qu’il veux un jouer, le bébé dès ses premiers jours communique sur ses besoins d’élimintation. L’HNI est le moyen de répondre à ce besoin, naturellement.

Au début, son expression sera surtout corporelle ou avec des son (surtout pour les selles). Petit à petit, ce lien mère-enfant se renforcera et il sera plus facile de comprendre quand son bébé à beson d’eliminer. Plus on va l’aider, plus il voudra participer et moins il s’accommodera dans ses couches souillées. D’ailleurs Super Nounou a remarqué qu’il voulait de moins en moins rester dans une couche humide.

Plus besoin de rester mouiller… Il suffit de se caler, et hop ! On attrape les pipis ! Bien sur il y a des ratés… Mais il y en auraient aussi au moment de refaire apprendre la propreté à un enfant de 2.5 ans !

Mon P’tit Bout semble aimer au vu des sourires qu’il me fait quand j’ai compris au bon moment qu’il voulait se libérer. Il est fier je crois de faire pipi avec moi. Et pour les selles, je crois que la position,  le dos collé à mon ventre, suspendu par les cuisses, le soulage et l’aide.

Une chose est sur, sans couche il gesticule mieux. Je me dis que ca sera plus facile pour lui de faire du 4 patetes et crapahuter partout. Enfin, meme si j’aime beaucoup ca, il peut pas rester cul nu tout le temps… Surtout en hivers… Du coup, pour rechauffer les jambes, j’ai testé les jambieres. Pas mal ! Parfois je mes des couches lavables (sans culotte de protection par exemple pour bien voir si il est mouillé) lorsque je sens que j’ai trop de loupés. Mais le top c’est les pantalons chinois ! Par exemple, ce modèle ici. Nickel ! Ca permet d’être couvert, et de faire pipi rapidement. C’est la grand-mère qui, après avoir attrapé son premier pipi, s’est fait une joie d’en coudre quelques exemplaires ! 

Bref, pour l’instant j’y vais molo, mais on kiffe !! Aller, cette nuit, je tente aussi pour voir si on évite de mouiller une couche 🙂

Pour finir, je suis en train de terminer Sans couches, c’est la liberté d’Ingrid Bauer, et ca me motive encore plus ! Pourquoi s’embêter avec des couches si on peut réussir à communiquer avec son bebe ? Quelle surprise quand on propose à son bebe de faire pipi pour la première fois après une sieste de voir qu’il fait ! Je vous assure qu’il faut essayer pour se rendre compte que c’est possible ! Même la nounou a aimé attraper son premier pipi !